Favorite films

  • The Rules of the Game
  • Sherlock, Jr.
  • The Shop Around the Corner
  • Certain Women

Recent activity

All
  • Return of the Living Dead Part II

    ★½

  • Dave Chappelle: For What It's Worth

  • The Return of the Living Dead

    ★★★★

  • Looking for Mr. Goodbar

    ★★★★

Recent reviews

More
  • Return of the Living Dead Part II

    Return of the Living Dead Part II

    J'aurais juste du m'en tenir à mon opinion imaginaire d'une folle suite que me procurait l'effet de cette magnifique affiche. C'est terrible en tout point, en commençant par ces personnages insupportables et cette tentative tellement ringarde de renchérir sur l'aspect satirique de l'humour - c'est embarrassant tellement c'est pas drôle. C'est plutôt chouette de retrouver le duo James Karen/Thom Mattews, du moins jusqu'à ce que tu réalises qu'ils vont faire la même exacte crisse d'affaire que dans le premier film. De beaux effets pratiques et maquillages gâchés par un scénario du Dollarama.

  • The Return of the Living Dead

    The Return of the Living Dead

    ★★★★

    Mon équivalent d'un pumpkin spiced latte, ou la meilleure façon de partir la saison d'automne.

Popular reviews

More
  • The Card Counter

    The Card Counter

    ★★★½

    Pas grand chose de plus à rajouter au consensus: c'est sans aucun doute du Schrader réchauffé au micro-ondes, avec cette réitération thématique à peine maquillée et cette volonté de refaire à la fois ses films précédents et le Pickpocket de Bresson, le tout remballé sous forme de road movie de gambling un peu léthargique.

    Ceci dit, c'est un peu comme de la pizza: même si elle sort frette de la boîte qui a traîné sur le comptoir à 2h du matin, je l'apprécie quand même, ma pointe. Surtout si elle est toute garnie avec du extra Oscar Isaac.

  • Looking for Mr. Goodbar

    Looking for Mr. Goodbar

    ★★★★

    "Alone, not lonely."

    Assez foudroyante comme découverte (même si ce n'est disponible qu'en VHS), et il va sans dire que Diane Keaton est tout simplement électrique - 1977, c'était son année. Aussi rough et parfois problématique que son synopsis letterboxd laisse présager, surtout compte tenu du fait qu'un homme (Richard Brooks) adapte ici le roman de Judith Rossner - c'est le genre de récit tellement subjectif et viscéral qu'on imaginerait difficilement un homme s'en mêler, mais je me suis trouvé…